Pont d'Arpiat

Le Pont d'Arpiat a été construit par EDF au cours des années 1950 à 1952 dans le cadre des travaux d'aménagement de la retenue de Bort-les-Orgues. L'ouvrage se situait tout à l'amont de la retenue à environ 15 km à vol d'oiseau du barrage de Bort-les-Orgues ; 1 km en amont, nous trouvons le confluent de la Dordogne et du Chavanon et 300 m à l'aval, le confluent de la Dordogne et de la Burande.

En mai 1980, la fermeture du Pont d'Arpiat a entraîné la suppession de l'itinéraire constitué par les CD n° 159 et 29 et qui reliait la Corrèze au Puy de Dôme. Les ouvrages de franchissement les plus proches sont, au nord, à environ 11 km à vol d'oiseau, le pont du CD 73 Embranchement de Messeix à Merlines et, au sud, à 15 km, la route sur le barrage de Bort-les-Orgues. Ces déviations entraînent des suppléments notables de trajet, par exemple : Singles - Confolent-Port-Dieu passe de 10 à 40 km, par ailleurs, le tour de la retenue qui représentait 56 km, devient 80 km.

Enfin en décembre 1981, l'arrêté est pris pour autoriser la construction d'un ouvrage de franchissement sur la Dordogne. Il sera constitué par un remblai en matériaux rocheux. Il faudra donc attendre 1982 pour que la liaison soit rétablie entre la Corrèze et le Puy de Dôme.

 

Aujourd'hui,

C'est un lieu très prisé des pêcheurs avec une mise à l'eau pour les bateaux et une jolie aire de pique-nique au bord de la Dordogne.